Catégories
Conseils parents

Comment aider mon enfant à faire ses devoirs ?

aider mon enfant à faire ses devoirs

Souvent décriés et remis en question par de multiples collègues, les devoirs restent néanmoins le quotidien de nombreux élèves. Combien de parents se souviennent de situations où les devoirs sont devenus un véritable calvaire, où ils n’avaient plus de mots pour expliquer la même notion une dizaine de fois, où la voix a été élevée, etc. Cet article a pour but de vous donner quelques pistes pour aider votre enfant lors des devoirs, mais aussi pour comprendre ce que représente un bon apprentissage à la maison.

Il ne faut pas oublier que les devoirs restent avant tout un moyen de renforcer des notions étudiées en classe. La maison n’est pas une école alternative qui aurait pour but de rattraper ce qui n’a pas pu être effectué en classe. Cela dit, votre enfant peut avoir mal compris une leçon, peut avoir besoin d’un soutien sur certaines thématiques ou d’être guidé sur d’autres. Dans certaines situations vous pouvez alors avoir votre rôle à jouer.

Soutenir la motivation pour faire ses devoirs

Restez positifs

Le point le plus important demeure surement celui-ci : vous êtes un parent, pas un enseignant. En ce sens, ce n’est pas votre métier de construire didactiquement et pédagogiquement un parcours d’apprentissage, d’évaluer les besoins de votre enfant pour y répondre, de cerner les compétences à acquérir, etc.  Ceci dit, vous pouvez accompagner positivement votre enfant lors des devoirs, lui créer un cadre propice, l’aider à s’organiser et lui donner confiance en lui. Pour cela, il est important de rester positif. Évitez donc à tout prix, les phrases du type « allez, c’est facile », « ta sœur ou ton frère l’a compris tout de suite », « pourquoi dois-je encore te répéter cela ? ».

Votre rôle reste d’orienter votre enfant, de l’aider à trouver les bonnes solutions par des moyens positifs. Lorsqu’il bloque sur un exercice, dirigez-le subtilement vers une nouvelle méthode : essayez une fiche, une vidéo, un quiz, une carte mentale, une lecture, un jeu, etc. En insistant longtemps sur quelque chose qu’il n’a déjà pas compris en classe, il est possible que votre enfant se démotive et perde de l’estime de lui-même.

Aurevoir Maître Lucas

Rassurez-le sur ses capacités

Dans un premier temps, essayez de comprendre ce qu’il a déjà appris en le questionnant sur certains éléments de la leçon (« ah tu vois, tu me dis que tu n’as rien compris, mais tu as compris ça et ça »). Vous pouvez par exemple découper ses devoirs ou sa leçon en plusieurs petits problèmes plus simples à réaliser avant d’arriver sur la tâche complexe.

Ainsi l’enfant se rendra compte qu’il maîtrise une partie et que le reste n’apparait pas insurmontable.

Là encore, quelques questions ouvertes peuvent être utiles ?

  • Que connais-tu déjà de la leçon ?
  • Te souviens-tu de la leçon précédente ?
  • Peux-tu me parler du sujet de cette leçon ?

Une fois que les « manques » sont identifiés, vous pouvez concentrer vos explications sur des choses plus spécifiques et le rassurer sur le fait qu’il maîtrise déjà une partie de la leçon.

l'élève a de mauvaises émotions il est triste

Démontrer de l’intérêt pour ses devoirs

Montrez-vous enthousiaste au moment des devoirs, car votre motivation va aider votre enfant à se motiver lui-même pour l’apprentissage.

Un point essentiel : ne remettez pas en cause le travail donné par le professeur ou la légitimité du devoir. Vous êtes tout à fait libre d’avoir votre avis sur les devoirs et ce qui est réalisé en classe, cependant, contester le professeur devant votre enfant risque de le conforter dans sa position d’autant plus s’il éprouve déjà des difficultés en classe ou un manque de volonté à faire ses devoirs. En parlant de façon positive et en vous montrant vous-même enthousiaste au moment des devoirs, votre enfant va associer cette expérience à un bon moment.

Toutefois, si vous éprouvez le besoin d’effectuer un retour au professeur, voyez-le individuellement sans la présence de votre enfant.

maître lucas téléphone à son élève

Ne jamais faire les choses à sa place

Votre enfant est un être à part entière avec une personnalité et un parcours cognitif qui peuvent être plus ou moins éloignés des vôtres. Chaque personne apprend d’une manière spécifique et votre enfant peut disposer d’une méthode très différente de la vôtre. Je vous conseille donc d’éviter les phrases type « moi je faisais ainsi à l’école, tu devrais faire pareil pour mieux apprendre. »

Avec les années, les méthodes d’apprentissage et pédagogiques ont aussi beaucoup changées, et particulièrement dans les écoles primaires. Il s’agit ici de ne pas embrouiller votre enfant et de le laisser effectuer son propre chemin, trouver sa propre méthode. Votre rôle reste donc de l’aiguiller, mais pas de faire à sa place ou de lui imposer votre technique, même si cela a marché pour vous à votre époque ou pour ses frères et sœurs.

Il est évidemment compréhensible qu’après 20 minutes sur le même exercice, vous soyez fatigué et que la seule chose dont vous ayez envie soit de donner la réponse afin de pouvoir vous consacrer à autre chose. Il ne s’agit pas de vous culpabiliser quand c’est le cas. Si les devoirs représentent un moment pénible, autant qu’ils servent à quelque chose et qu’il en ressorte des apprentissages. Vous pouvez  poser cette question à votre enfant ensuite : « qu’as-tu appris ? ». En laissant des notions non comprises et non maîtrisées, vous vous retrouverez forcément dans la même situation un peu plus tard.

Petite astuce : ne l’orientez pas avec des questions qui ne donnent le choix qu’à quelques réponses. Utilisez des questions dites « ouvertes », c’est-à-dire commençant par comment, pourquoi, etc. obligeant votre enfant à réfléchir davantage et à approfondir sa réponse.

Vous pouvez voir ici une vidéo avec des propositions de techniques d’apprentissage :

Rester à proximité durant les devoirs

Ne sous-estimez pas le fait que votre enfant aura besoin de vous pour ses devoirs. Prenez le temps de l’aider, cela ne doit pas devenir une course contre la montre afin de pouvoir faire rapidement autre chose, surtout s’il se trouve en difficulté sur son exercice. Sentir un adulte proche, et qui plus est un parent, est une source de confiance pour l’enfant, qui sait qu’en cas d’obstacle, il pourra avoir accès facilement à de l’assistance.

Une des difficultés consistera à comprendre quand lui laisser de l’autonomie et quand l’aider, toujours sans faire à sa place.

Plus les années passent, et plus son indépendance devra être marquée. Cela ne veut pas dire ne pas être présent ou ne pas l’aider, mais juste le laisser se détacher petit à petit, pour le laisser grandir dans son apprentissage et gagner en autonomie. Vous devrez notamment voir une différence entre votre enfant en CP et votre enfant en CM2.

maitre lucas et son élève

Aidez-le à s’organiser pour faire ses devoirs

Organisation de la semaine

Je ne vais pas vous apprendre que l’être humain a besoin de routine. En neuroscience, cela s’explique par le fait que notre cerveau des « habitudes » reste moins gourmand en énergie que le cerveau de « l’apprentissage ». Comme lors d’un effort physique, notre cerveau va donc privilégier les habitudes.

Votre enfant a lui aussi besoin d’une routine. Prévoyez une plage de relaxation, plage de devoir, une plage de sport, etc. Les journées doivent paraitre claires, chaque plage horaire avoir un temps maximum et des moyens adaptés.

Au-delà de la routine, il va être important de bien organiser ses leçons. Faites faire d’abord les tâches les plus compliquées pour votre enfant. S’il aime les maths, effectuez-les en dernier, car cela lui apparaitra plus simple pour finir.

courbe d'apprentissage et technique d'apprentissage

Gérer l’énergie et faire des pauses

Il est crucial de laisser des moments de pause a l’enfant, cela permet de ne pas le fatiguer pour qu’il puisse encore se concentrer en fin de journée. Sa capacité de concentration et donc d’apprentissage diminue au fil du temps, sachez l’arrêter à temps.

Je vous conseille d’éviter les devoirs après des séances de sport ou des journées intenses physiquement. L’énergie utilisée par les muscles reste la même que le cerveau. Ce n’est pas pour rien que les interviews de footballeur en fin de match ne sont pas des plus passionnantes 🙂

Evitez aussi d’effectuer les devoirs juste après l’école, un temps de récupération et de relaxation est nécessaire.

Bonnes conditions de travail pour faire ses devoirs

Calme, pas de distraction : Pas de téléphone, télévision, tablette…

Le cerveau ne peut bien se concentrer et apprendre qu’en demeurant au calme et sans distraction possible. L’endroit où votre enfant fait ses devoirs doit donc répondre à ces critères, peu importe ensuite que ce soit dans le salon, dans sa chambre, dans la cuisine…

Évitez de mettre des distractions autour de lui, pas de télévision allumée, de smartphone, de tablette, de personne en train de discuter à côté de lui. Les interruptions pendant l’apprentissage ont des conséquences néfastes pour la mémoire.

Faire ses devoirs au calme

Ordonné et avec de la place

Votre enfant doit avoir assez de place pour faire ses devoirs. Beaucoup de leçons nécessitent de pouvoir mettre sa trousse, son cahier, son livre… Multipliez cela par le nombre de matières et cela peut vite représenter un large espace. Votre enfant doit pouvoir rester ordonné dans un espace qui l’est tout autant.

Musique, mais uniquement sans parole

Vous pouvez laisser des musiques pendant les devoirs, mais celles-ci doivent rester des musiques dites « douces », type musique classique ou musique de relaxation.

Il est important qu’il n’y ait pas de paroles dans ces musiques, car cela peut nuire à la concentration, le cerveau humain étant prédisposé à écouter les autres voix humaines.

Posture

Enfin, aidez aussi votre enfant à améliorer sa posture pendant qu’il écrit, afin d’éviter des problèmes plus tard. Surtout en fin de journée où le corps et les mains sont fatigués.

Ci-dessous une petite vidéo expliquant quelques concepts importants dans le cadre de l’écriture.

Conclusion

J’espère que ces quelques pistes pourront vous être utiles afin de faire des devoirs non plus une corvée mais un moment de partage entre parent et enfant. N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous avec vos astuces ou réactions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.